Nous nous sommes rendus à Tahiti avec Tiny Atlas Quarterly, un magazine lifestyle et voyage. Emily Nathan, fondatrice de TAQ, a emporté ses années d’expérience dans la publicité auprès de nombreux clients dans ses bagages. Sur place, elle partage avec nous ses conseils pour réaliser des photos de voyage empreinte d’une touche lifestyle.

Choisissez bien votre destination

Pour la photographie lifestyle, le cadre est essentiel. Tout d’abord, Tiny Atlas a toujours choisi des destinations incroyables pour ses shootings. Le décor crée un univers dans lequel s’exprime votre talent. Nous privilégions des paysages à la fois naturels, extraordinaires et sauvages et qui font rêver notre communauté. Même si la destination semble idyllique, il ne faut pas pour autant oublier de rester pragmatique et de vérifier où vous mettez les pieds. Lorsque nous planifions un voyage, nous devons penser aux conflits mondiaux, aux maladies, etc. afin d’éviter tout problème inutile, car nous avons constaté que vie nous réserve toujours suffisamment de surprises.

Choisissez bien votre hébergement

Tous les photographes lifestyle savent que le lever et le coucher du soleil sont les moments les plus propices pour profiter d’une lumière exceptionnelle (et réaliser de superbes images). Il est essentiel de choisir l’endroit où vous résidez avec soin afin de ne pas perdre un temps précieux pour vous déplacer autour de votre lieu de villégiature. Idéalement, essayez de commencer et de finir vos journées à l’emplacement exact où vous voulez faire vos shootings. Ne mégotez pas sur le prix de l’hôtel, il sera peut-être moins cher mais vous serez à une heure et demie de l’endroit où vous voulez travailler, vous risqueriez de manquer la meilleure lumière. C’est particulièrement vrai si vous voyagez en groupe. Plus il y a de gens dans votre groupe, plus il vous faudra de temps pour vous déplacer, où que vous alliez.

Programmez vos journées en fonction de la meilleure lumière

Planifiez vos journées pour profiter des plus belles lumières naturelles. Les photos lifestyle ne se prennent pas au moment où vous arrivez sur place, c’est un style de photos qui demande de travailler sur le vif afin de capturer des moments authentiques. Prenez vos pauses et mangez uniquement lorsque la lumière est la moins flatteuse. Par exemple, ne programmez pas un somptueux dîner au coucher du soleil à moins que votre idée ne soit de faire des images du dîner lui-même. Restaurez-vous et travaillez sur vos fichiers lorsque la lumière est trop forte ou qu’il fait sombre.

Dénichez des talents locaux

Les modèles peuvent être vraiment difficiles à trouver lorsque vous êtes sur un site isolé. Les agences de mode évitent généralement ce problème en venant avec leurs propres modèles. Mais pour Tiny Atlas, nous essayons de travailler avec des agences locales et de trouver des guides locaux pour photographier des modèles de la région. Ils ressembleront à des habitants du coin, parleront la langue, disposeront de leur propre voiture, et c’est formidable de rencontrer davantage de personnes pour vous aider à vous connecter avec le lieu.

Un mauvais maquillage ou une coiffure ratée peuvent ruiner toute une séance photo lifestyle. Si vous pouvez emmener un maquilleur et un coiffeur de talent en qui vous avez confiance (idéalement, choisissez une personne qui peut faire les deux), vous ne le regretterez pas. Si ce n’est pas possible, essayez simplement de photographier des modèles avec une peau parfaite.

Apportez une large gamme de vêtements avec vous

Certains modèles ont un style et une garde-robe qui vous conviendront, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour nous assurer d’avoir tout ce dont nous avons besoin pour obtenir des images d’exception, nous collaborons avec les marques que nous apprécions (et nous joignons celles avec qui nous souhaitons travailler) afin de trouver les plus belles pièces de leurs collections. N’en apportez pas trop tout de même. C’est à vous de ramener les vêtements que vous avez empruntés dans les showrooms, plus vous en apportez et plus vous devrez en ramener. De plus, vous risquez probablement de prendre moins de photos que vous ne l’aviez prévu au départ (généralement 1 à 3 changements, ou 1 seule tenue avec plusieurs couches). Économisez des frais de bagages et les tracas qui vont avec en emportant uniquement les pièces essentielles à votre shooting.

Trouvez de l’aide avant et après votre séance

Si vous pouvez disposer d’un technicien spécialiste du numérique sur place pour vous aider, votre travail sera beaucoup plus simple. Chez Tiny Atlas, nous n’avons pas souvent cette chance, nous shootons simplement toute la journée, puis nous téléchargeons et organisons les dossiers dans la soirée. Je me suis souvent endormie après une longue journée de travail en sauvegardant mes images. Remarque : Faites des sauvegardes de votre travail et de votre téléphone ! Il arrive souvent que l’on perde/se fasse voler son téléphone en déplacement et parfois vous perdrez tous vos souvenirs en même temps.

Si personne ne vous aide côté production, mettez en place un processus pour bien gérer vos fichiers et choisissez une convention pour les nommer. Pour obtenir des conseils, demandez à des experts du numérique comment ils s’organisent. Je travaille de plus en plus avec Lightroom CC et Lightroom Mobile et c’est vraiment cool de voir les changements qui s’appliquent sur tous vos périphériques.

Découvrez plus d’images de Tiny Atlas et de Tahiti sur Fotolia.