Nous avons rassemblé ici les meilleures astuces des pros du drone et contributeurs Fotolia Tobias Hägg et Ryan Longnecker, ainsi que celles de Colin Smith, de Photoshop Cafe, auteur du livre The Photographer’s Guide to Drones. Si vous comptez vous lancer dans la photo aérienne et la vidéo avec un drone, lisez ceci !

Trouver son objectif 

La photo par drone est très populaire, ces temps-ci, mais avant de vous lancer dans l’achat du dernier modèle à la mode, assurez-vous qu’un drone pourra vous aider à atteindre vos objectifs créatifs. Pour Ryan, cette technologie permet de raconter une histoire unique du spot qu’il survole. « Cela réveille une partie endormie de mon âme d’artiste. Le même genre de sentiment que j’ai ressenti quand j’ai tenu pour la première fois un appareil photo », confie-t-il.

Trouver une communauté

Si vous débutez dans la photo par drone, maîtriser tout à la fois l’art du pilotage et de la photographie à 100 mètres de hauteur est un véritable défi. Pour Colin, par exemple, son savoir-faire de graphiste lui a permis d’être très vite à l’aise dans la prise de vue aérienne, mais il a eu besoin d’aide pour dominer la mécanique. Une chance, des dronistes expérimentés comptaient parmi ses amis. Lui a pu leur faire profiter de son expérience en photo et en traitement d’image, tandis qu’eux lui dévoilaient les subtilités du pilotage. « Je n’aurais jamais pu y arriver tout seul », avoue Colin.

La sécurité d’abord !

Tous ceux qui pilotent des drones en ont déjà crashé au moins un. Un accident est toujours possible, restez très vigilant, surtout s’il y a du monde autour, pour éviter tout risque de blessure.

Plan de vol

Avec ou sans drone, préparer une séance photo s’avère toujours bénéfique. « Jetez un coup d’œil aux photos de la zone prises par les autres dronistes, penchez-vous sur les formes et les perspectives », conseille Tobias. Il utilise également Google Maps pour découvrir la topographie et les couleurs des vues aériennes, ce qui lui permet d’avoir une idée du résultat qu’il obtiendra dans ses photos.

Composer avec l’altitude

Le grand avantage des drones est évidemment de nous permettre de capturer des photos et des vidéos à différentes hauteurs. Cette liberté « verticale » offre au photographe une nouvelle dimension qui mérite d’être explorée. À chacune de ses prises de vue, Ryan se pose la question : « Quel angle vais-je pouvoir choisir pour obtenir une image originale ou imprimer ma marque ? ».

Tobias préfère voler près de ses sujets pour garder le contrôle et s’assurer qu’il pourra placer le drone exactement là où il le souhaite pour obtenir la bonne photo.

 Prendre son temps

Une bonne lumière naturelle, ça ne se commande pas. Parfois, il faut donc savoir être patient. Lorsque Tobias était en Islande pour photographier les plages de sable noir, il a dû attendre des heures avant que le soleil ne finisse par percer les nuages.

Quand on se met à la vidéo, un mouvement brusque peut vous ruiner une prise, il est donc essentiel d’agir lentement et de conserver la stabilité du drone. Colin aime comparer cela à un coup au golf : on le prépare, on agit, et l’on analyse ensuite son tir. « Soyez patient, ajoute-t-il, vous ne pouvez pas tout faire en un seul vol ».

 Comme un appareil photo

« À la fin de la journée, le drone ne sera rien d’autre pour vous qu’un appareil photo », explique Colin. Donc avec les mêmes règles d’éclairage, de composition, de lignes et de cadrage. Photographiez quand les conditions lumineuses sont bonnes, et focalisez-vous sur la position du drone. N’oubliez pas que les drones, tout comme les appareils photo, ne sont que des outils au service votre créativité.