La plupart d’entre nous passons une bonne partie de notre temps à penser à la qualité, la direction et la quantité de lumière qui tombe à l’avant de notre sujet. Nous faisons des efforts et prenons du temps pour régler avec soin la lumière qui atteint le sujet depuis la gauche et la droite, que ce soit au moyen d’un flash ou de réflecteurs, pour être certain d’éviter de créer un tirage qui semble plat. Contrôler les niveaux de lumière depuis chacun des côtés de l’appareil photo nous aide souvent à montrer les qualités tri-dimensionnelles de ce que l’on photographie, quoi que ce soit. Ce que l’on oublie souvent de considérer toutefois, c’est l’impact de la lumière qui vient de l’arrière.

e Phottix flowers_DSC2892 HDJM

Pourquoi et dans quel but ?

La lumière qui vient de l’arrière peut créer un bord lumineux autour du sujet, l’aidant ainsi à se démarquer de l’arrière-plan. Ce bord peut être marqué ou subtil, mais dans un cas comme dans l’autre, cela rehausse toujours le sujet en cas d’arrière-plan sombre ou en demi-teinte. Faire ressortir ce que l’on photographie est important parce qu’évidemment, on souhaite que le spectateur voie le sujet avant de voir quoi que ce soit d’autre dans le cadre, et un contour lumineux permet à la plupart des sujets d’attirer toute l’attention. Nos yeux sont attirés par les surfaces lumineuses, donc lorsque l’on crée un contour qui est quelques nuances plus lumineux que le reste du sujet et la surface qui l’entoure, ce bord attire l’oeil. Ce bord peut aussi créer un semblant de découpage – comme lorsque l’on entoure un dessin à l’encre d’un trait épais – ce qui aide le sujet à littéralement sauter de la page – particulièrement si l’arrière-plan est plutôt sombre.

Phottix flowers_DSC2936 HD copy copy

silhouette di ragazza balla in controluceComment ?

Il existe diverses façons de créer cet effet, que l’on peut utiliser aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Dehors, le moyen le plus facile d’obtenir un éclairage arrière est de placer votre sujet entre l’appareil et le soleil. A moins de photographier sous un angle bas vous-même, la technique la plus efficace à utiliser et la plus facile à obtenir est quand le soleil est bas dans le ciel au moment de son coucher, de son lever, ou pendant les mois d’hiver. Evidemment, il vous faut faire attention à empêcher le soleil de briller directement dans l’objectif car cela peut créer d’horribles reflets de l’ouverture à l’intérieur des éléments de la lentille. Le flamboiement peut être attrayant et peut ajouter à l’atmosphère de la scène, mais très souvent avec les appareils numériques, cela donne une couleur désagréable et ne fait qu’ajouter de la distraction.

En intérieur, un effet de rétro-éclairage similaire peut s’obtenir avec des lampes de table domestiques ou la lumière du soleil à travers une fenêtre. Les lampes de table et les fenêtres ont toutefois tendance à être plutôt basses de toute façon et se positionnent facilement derrière une personne debout ou assise. Ce qui est bien avec les lampes de table, c’est qu’elles sont souvent conçues pour produire une lumière chaude qui apporte un contour attrayant autour du sujet.

Ireland July 2016 _1060797 JM HD copy

goccia d'acquaFlash

L’utilisation d’un flash extérieur à l’appareil photo vous permet d’obtenir un joli effet de rétroéclairage à tous les coups, dedans comme dehors. Vous n’avez pas forcément besoin d’un appareil qui soit coûteux, ou à système TTL, mais le flash devra être assez proche ou assez puissant pour apparaître plus lumineux que les conditions ambiantes – y compris que les autres flashes que vous utiliserez peut-être dans votre installation.

Une lumière arrière est souvent la plus efficace lorsqu’elle vient d’une source crue, donc il n’y a pas toujours besoin de diffuseur ni de softbox. Si vous utilisez deux têtes de flash identiques, celle de devant avec une softbox et celle de derrière sans, vous trouverez probablement que la différence de brillance créée par les modificateurs est suffisante pour vous donner le contraste lumineux dont vous avez besoin sans ajuster la puissance des têtes.

_1050757 copy HDJM

Damien Demolder vit et respire la photographie. Il est l’ancien rédacteur en chef du magazine Amateur Photographer. Quand il ne prend pas de photos, il rédige des articles d’actualités ou teste les derniers appareils et objectifs pour des sites web tels que www.dpreview.com et des magazines comme AP et British Journal of Photography. Il donne également des cours dans le cadre desquels il enseigne aux photographes comment tirer le meilleur parti de leur équipement neuf ou existant et comment faire progresser leurs compétences en photographie. Sa passion est la photographie de rue, mais il apprécie vraiment tous les domaines de la photographie. Basé au Royaume-Uni, il organise régulièrement des ateliers à Londres et à travers le reste du pays.

Crédits photos : Damien Demolder