Dans la série « Demandez à l’imprimeur », nous rencontrons aujourd’hui Renato Galbiati, un utilisateur professionnel de la suite Adobe.
Renato est le fondateur de Graffidea, une agence de design graphique et d’impression spécialisée dans les solutions d’impression avancées sur des supports spéciaux à Bergame en Italie. Renato est également un professionnel réputé dans l’innovante communauté Roland, dont les membres sont aussi appelés « artisans de la haute technologie ». Il aborde ici quelques questions liées à la résolution des images destinées au web et l’impression numérique.

« Dans notre travail, nous réalisons tous les jours des schémas créatifs avec des images, destinés à des utilisations différentes : allant des campagnes web aux brochures, en passant par les panneaux d’affichage. Notre tâche est de préparer le bon dossier pour chaque besoin.
Pour mesurer la résolution de l’image nous nous référons aux PPI (pixels par pouce), alors que les DPI (points par pouce) font référence à la résolution d’impression des imprimantes numériques (traceurs, jets d’encre, etc.).

Abstract Pixel BackgroundIl est essentiel que la résolution de l’image soit adéquate pour l’usage prévu.

Sur le web

La résolution moyenne de l’écran étant de 72 ppi, la bonne résolution pour les campagnes web est donc 72 ppi. Les nouveaux écrans peuvent avoir une résolution plus haute, mais ce n’est pas encore la norme.

Untitled

NOTE : à partir de cette fenêtre (ci-dessus) vous pouvez aussi voir un aperçu de la façon dont elle s’affichera sur le navigateur.

Si nous commençons à partir d’une image de 300 ppi, l’astuce est de réduire la résolution à 72 ppi. Ce processus permettra d’obtenir des images plus « légères » pour être chargées rapidement par tous les navigateurs et appareils mobiles.

Par conséquent, si notre image est en 300 ppi, nous devons la réduire avant de la publier en ligne. Comment faire ? Une fois le fichier Photoshop ouvert, dans la version CC 2015, il suffit de cliquer sur Exporter dans le menu Ficher, puis sur Enregistrer pour le Web. Une nouvelle boîte de dialogue Enregistrer s’ouvre dans laquelle nous pouvons choisir quelques paramètres : il faut choisir le format correspondant en fonction de nos besoins (jpg, gif, png) ; la qualité et la taille en pixels.

Brochures, dépliants, cartes, présentations

C’est tout une autre histoire lorsque nous devons préparer une mise en page contenant des images à l’impression. Tout d’abord, nous devons vérifier la qualité de l’image et s’assurer qu’elle soit suffisante pour soutenir une visualisation parfaite à distance proche. Une bonne résolution est d’au moins 200 ppi, sur la base d’une résolution minimale de 6 MP (méga pixel).

Editable brochure, vintage background # VectorMon collègue Sergio a donné dans un précédent article quelques bonnes astuces sur le profil de couleur dans la conversion fichier vers impression (RVB ou CMJN). J’ajouterai qu’idéalement les fichiers doivent être livrés prêts à l’impression, et qu’il ne faut pas attendre de l’imprimeur qu’il effectue toutes les modifications requises.

Les grands formats

Une impression grand format donne plus de marge de manœuvre et ne nécessite pas toutes ces astuces qui sont nécessaires lorsque l’on traite avec les beaux-arts.
Le troisième cas que nous considérons ici est l’impression de grand format : les panneaux pour les salons professionnels, les bannières de stade, les panneaux d’affichage… Généralement, un travail destiné à un grand/large format sera vu depuis des distances supérieures à trois mètres. Il n’est donc pas nécessaire que nos images aient une résolution trop élevée. En fait, ce n’est pas parce que l’impression est plus large que la résolution doit être plus élevée. C’est plutôt le contraire.

Depuis une image avec une résolution de 300 ppi, dans Photoshop nous ouvrons la boîte de dialogue « taille de l’image » (image/taille de l’image). Depuis cette fenêtre nous pouvons changer la résolution de notre image et donc sa taille.

Par exemple, imaginons que nous voulons réaliser un très grand poster avec une base de 400cm. Dans Photoshop nous allons définir la largeur et hauteur désirée proportionnellement, comme l’image ci-dessus. Assurez-vous que vous avez sélectionné Rééchantillonner et Méthode Bicubique, plus douce pour les agrandissements.

2

Comme nous l’avons dit, pour cet usage, une grande résolution est inutile. Nous pouvons la régler à une valeur qui peut varier de 100 ppi et dans certains cas même jusqu’à même 50 ppi, selon la qualité de l’image et aussi du type de travail que vous traitez.

À ce stade, pour améliorer le résultat final, nous pouvons envisager d’ajouter un peu de contraste, en appliquant un masque flou, ou bien avec la courbe classique « S ».

3