Cette semaine, l’expert Photoshop Eric Renno, alias TipSquirrel, nous explique la technique du “Displacement mapping“, autrement dit un filtre Photoshop appelé “Dispersion” dans la version française, et que les graphistes français appellent parfois aussi “Displacement maps”. Le but de cette technique ? Déformer une image en utilisant une deuxième image, dite image de référence. À toi de jouer, Eric…

Lorsque vous voulez fusionner deux images ou plus, souvent, vous souhaitez que l’une épouse la forme de l’autre. C’est très facile avec Photoshop, en utilisant le filtre Dispersion. Ce filtre n’a pas beaucoup évolué depuis un bon moment, mais le doit-il vraiment ?

Pour la démonstration, j’utilise deux images Fotolia :

Brick Wall BackgroundClenched power fist boom pow abstract hit vector illustration

Préparer l’image de référence

La fonction Dispersion utilise une image en nuances de gris pour ajuster la position des pixels d’un calque et donner l’impression que ces pixels épousent une autre texture. Dans mon exemple, je veux que le poing soit déformé pour s’incruster dans les briques du mur.

J’ai donc besoin d’une version en noir et blanc de mon image de référence. Je duplique d’abord cette image via le menu Image, Dupliquer.

DispMap002

Une boîte de dialogue s’ouvre :

DispMap002b

Je renomme d’abord la copie. Bien que cela n’ait rien d’indispensable, mieux vaut être organisé. Je l’appelle donc Map (1). Si l’image comporte plusieurs calques, je peux demander à dupliquer les calques fusionnés seuls (2). Enfin, je presse le bouton OK (3).

Convertir l’image en noir et blanc

Il y a plusieurs façons de convertir une image couleur en noir et blanc. J’utilise ici un calque de réglage Noir et blanc.

DispMap003

Je peux le créer via le panneau des Réglages, ou en cliquant sur l’icône “Créer un calque de remplissage ou de réglage” au bas du panneau des Calques.

Régler la distorsion

Photoshop va décaler plus ou moins les pixels selon que les pixels dans l’image de référence sont noirs, blancs ou gris. Pour cette image, je veux que la distorsion soit assez franche, il faut donc que mon image de référence “Map” ait un fort contraste. Cela dépend de vos images et de la manière dont vous voulez intervenir sur les pixels.

Comme j’utilise un document séparé et des calques de réglage, je pourrai toujours modifier ces réglages ultérieurement, si je le souhaite.

Je pourrais utiliser les curseurs pour obtenir l’effet voulu, mais dans mon cas, je trouve que le “Paramètre prédéfini” nommé “Noir maximal” convient bien, je le choisis.

DispMap004

Enregistrer l’image de référence

J’enregistre l’image sur le bureau via le menu Fichier, Enregistrer. Si vous-même comptez bricoler cette image plus tard, enregistrez-la dans le même dossier que l’autre image et donnez-lui un nom plus parlant.

Je ferme cette image pour l’instant.

Ajouter la nouvelle image dans un calque

J’ajoute une illustration sur mon mur de briques, dans un calque séparé. Je le redimensionne et le positionne là où je veux.

DispMap005

Convertir en filtre dynamique

Je veux que ce calque soit aussi peu destructif que possible. Le filtre Dispersion ne possède pas de prévisualisation, je veux pouvoir faire des essais. Je choisis Filtre > Convertir pour les filtres dynamiques.

DispMap008

DispMap008b

Appliquer la dispersion

On applique maintenant le filtre Dispersion via le menu Filtre > Déformation > Dispersion.

DispMap009

Les points de suspension qui suivent le mot Dispersion m’indiquent qu’une boîte de dialogue va s’ouvrir.

DispMap010

Les échelles horizontale et verticale ont des valeurs par défaut de 10, mais mon image est assez grande et je veux vraiment disperser les points, je choisis donc une valeur de 20.

Je ne change pas les autres valeurs puisque l’image de référence est la même que l’image d’arrière-plan. Je clique sur OK.

La boîte de dialogue suivante me permet de sélectionner l’image de référence sur mon disque dur. Dans mon cas elle s’appelle Map.psd et se trouve sur mon bureau. Quand je choisis cette image de référence, elle est appliquée au calque, qui se déforme :

fotolia_photoshop_displacement_09

La touche finale : ajouter un calque de fusion

Cela a bien pour effet de décaler les pixels, mais on ne dirait pas vraiment que l’image est incrustée dans le mur. J’essaie différents modes de fusion du calque pour l’incruster dans l’image en dessous :

DispMap018b

Dans mon cas, la “Lumière tamisée” fonctionne bien.

Je zoome pour vérifier que l’effet est correct.

fotolia_photoshop_displacement_11

Parfait !

Retoucher l’image

Si la déformation ne me semble pas suffisante, je peux double-cliquer sur le filtre Dispersion dans le panneau des Calques et modifier les valeurs dans la boîte de dialogue.

DispMap012

Je devrai à nouveau sélectionner mon fichier Map.psd, mais cela vaut le coup.

J’ai ajouté un calque de Teinte/Saturation à mon image et j’ai joué sur la luminosité pour ajuster le ciment entre les briques dans mon illustration, ce qui améliore la fusion.

J’utilise ensuite la même image de référence Map.psd pour ajouter le logo Fotolia.

fotolia_photoshop_displacement_14

Merci à Eric pour ses explications simples et détaillées. Retrouvez d’autres tutos d’Eric Reno en français sur le blog de Fotolia, et de nombreux autres en anglais sur son site web et sur YouTube. Suivez aussi Eric Renno sur ses comptes Facebook et Twitter.