Notre cinquième concours créatif de la Collection TEN Saison 3 réunit un duo d’artistes venus d’Asie, la photographe coréenne Mi-Kyung Kim et le concept artist japonais Kenichiro Tomiyasu, fondateur du Studio INEI. De cette rencontre est née l’œuvre “Futur Shangri-La”, qui symbolise leur vision du paradis. Nous vous proposons aujourd’hui de faire connaissance avec Kenichiro Tomiyasu. Rendez-vous demain pour découvrir la photographe Kim Mi-Kyung.

 

Parlez-nous un peu de vous… Quel est votre parcours ?
Je suis sorti en 1997 de l’Université des Arts de Musashino, département d’Artisanat et de Design Industriel et d’Intérieur, avec un diplôme de Design industriel. J’ai d’abord travaillé comme designer pour Namco, avant de me lancer en indépendant. J’ai alors créé un certain nombre de designs et de compositions pour différents médias, dont les jeux vidéo, le cinéma, la publicité, la télévision et diverses manifestations. En 2007, j’ai ouvert le Studio Tomiyasu, spécialisé en art conceptuel et matte painting. Puis, plus tard, j’ai fondé le Studio INEI Inc. pour offrir un environnement où les créatifs pouvaient se concentrer avec une plus grande liberté et créer de nombreux dessins conceptuels pour des “titres AAA”.

Quel mot vous définit le mieux ?
Je ne me suis jamais défini avec des mots, alors je ne sais pas trop quoi répondre. Disons que ça pourrait être « gentleman d’âge moyen, un peu enrobé et plein de charme ».

Kenichiro Tomiyasu-infographie

Comment décririez-vous votre style ?
Je ne pense pas vraiment en termes de style. Je donne simplement le meilleur de moi dans ce que je fais.

Quelles sont vos influences ?
Les belles choses de ce monde. Les belles formes que je peux toucher, les films, les véhicules, le design, la musique, les amis…

Avez-vous été influencé par vos origines et la culture de votre pays ? Et de quelle manière ?
On m’a dit que le style et les teintes de mes créations devenaient plus japonais quand je me concentre sur ma peinture. Inconsciemment, je crois que je profite d’être né et d’avoir été élevé au Japon.

Selon vous, quels sont les qualités requises pour un photographe/designer ?
« Audacieux et délicat », « ne s’accroche pas mais persiste », « a des sensibilités masculines et féminines », « une personnalité unique à deux facettes, comme les côtés pile et face d’une même pièce ».

Pourquoi avez-vous rejoint le projet TEN ?
J’avais envie de me stimuler en faisant quelque chose de foncièrement différent.

Travaillez-vous en binôme habituellement, comme ça a été le cas pour ce projet ?
Jamais.

fotolia-ten-mikyung-kenichiro-800x533

La création “Futur Shangri-La” de la photographe Mi-Kyung Kim et du concept artist Kenichiro Tomiyasu/Studio INEI.

Comment s’est passée la collaboration avec l’autre artiste (réflexion, cahier des charges, organisation, communication…) ?
J’ai beaucoup appris de cette collaboration. Pour moi, ça a été une excellente expérience. Même si je travaille avec beaucoup de gens quand je suis sur un projet, l’art conceptuel est plutôt une œuvre solitaire, puisque je dessine seul. Cette fois, il y a eu des phases que je n’avais jamais expérimentées jusque-là, et aussi une communication avec la photographe durant le processus de création. J’ai fait des découvertes intéressantes
À certains moments, étant tous les deux des artistes, nous arrivions à nous comprendre sans avoir à échanger la moindre parole. Et en même temps, je me suis rendu compte que la photographie et l’art conceptuel avaient des schémas de pensée très différents. Je remercie Mi-Kyung Kim, ma partenaire. Quand je lui ai demandé quel était le truc pour prendre de bonnes photos, elle m’a répondu : « Aucune technique. Le plus important, c’est ce que tu ressens. » Ça a été pour moi une grande expérience.

kenichiro-tomiyasu-09

La rencontre improbable – et fructueuse ! – d’une photographe traditionnelle coréenne et d’un concept artist japonais.

Qu’est-ce que le thème choisi vous a inspiré ?
En art conceptuel, le « futur » est le thème que l’on rencontre le plus fréquemment. De nombreux films et jeux vidéo se déroulent dans l’avenir.  Quand j’ai entendu ce thème, l’image d’une ville aux infrastructures futuristes m’a sauté à l’esprit. Mais Mi-Kyung Kim, ma partenaire pour cette collaboration, avait une autre vision du « futur ».  Alors j’ai mis de côté l’image que j’en avais et j’ai décidé de profiter de ce partenariat. Le fait de pouvoir travailler avec d’autres artistes a suffi à mon inspiration.

Quels messages, quelles émotions ou idées souhaitiez-vous transmettre à travers votre création ? Et quelle était la motivation derrière ce choix ?
Il n’y a pas de grand message derrière ma création. Appréciez-la simplement, ressentez sa beauté ou imaginez comment elle a été réalisée. Après, ce serait sympa de contacter mon Studio INEI… (sourire)

Quels sont vos outils et vos équipements préférés (appareils, logiciels…) ?
Photoshop, une tablette Wacom Intuos et un PC.

Pouvez-vous décrire votre méthode de travail en quelques mots ?
Rencontrer le client et affiner le concept. Rentrer avec et le dessiner sous forme d’art conceptuel. J’essaie ensuite d’élever le degré de perfection, autant que le temps me le permet.

fotolia-ten-mikyung-kenichiro-portrait-403x403

Avez-vous utilisé des méthodes et des outils différents pour TEN ?
Tout d’abord, je n’utilise jamais les photos d’autres personnes dans mon travail. L’art conceptuel consiste à visualiser une idée, et il est généralement destiné à un usage interne et n’est pas diffusé au public. Comme ce projet TEN était ouvert au public, sa raison d’être était donc totalement différente.

Pouvez-vous nous donner quelques « trucs » sur votre travail et les techniques que vous avez utilisées pour cette création ?
Je vais vous donner quelques astuces pour l’édition des photos :
1.    Ajustez la luminosité avec précision. Utilisez les niveaux pour ajuster la luminosité et, si nécessaire, vérifiez les valeurs RVB.
2.    Quand vous voulez étirer une photo en ajoutant du contenu sur les bords de l’image, choisissez la portée puis sélectionnez Remplir, Remplir avec, Contenu pris en compte [NDLR : touches Majuscule + Retour arrière].
3.    Pour les designs qui ne peuvent pas être exprimés seulement avec une photographie, choisissez une couleur avec l’outil Pipette et ajoutez-la.

 

Découvrez en vidéo notre duo d’artistes et le processus créatif de leur œuvre “Futur Shangri-La”

 

Vous souhaitez défier nos artistes sur le thème “Le paradis au futur” ? Que vous soyez photographe ou graphiste, vous avez jusqu’au 30 novembre pour exprimer votre talent ! Tous les détails du cinquième concours TEN Collection Saison 3 vous attendent sur notre application Facebook. Vous pouvez également découvrir les créations des autres participants sur cet album photo.