Nous avons tous entendu parler de buzz mais combien d’entre nous sauraient le définir ? Au travers de cet article, nous vous invitons à découvrir la technique marketing par excellence du web 2.0. Le buzz n’est plus seulement un moyen de se faire connaître à moindre coût, les plus grandes entreprises multinationales l’utilisent aussi en raison de la grande plus-value en termes d’image de marque qu’un buzz réussi peut apporter.

L’arrivée de la génération X au sommet de son pouvoir d’achat change les habitudes marketing. La génération X succède aux baby-boomers au sommet de la hiérarchie sociale et cela a pour effet d’augmenter l’importance dans notre société des NTIC. Avec la croissance de cette génération et les avancées technologiques, les ordinateurs sont devenus des produits de grande consommation, de même que les PDA, téléphones mobiles et toutes les applications qui les accompagnent. Mais pour vendre tous ces nouveaux produits et services, les professionnels de la communication sont obligés de réinventer leurs outils tant la génération X, de même que la génération Y qui suit, est rétive aux techniques classiques de la publicité.
Progressivement, nous pouvons constater la transformation des consommateurs en consommacteurs (ce n’est d’ailleurs pas un hasard si cette expression trouve son origine dans les comportements des développeurs, traducteurs et testeurs de logiciels libres). Les vrais vecteurs pour faire connaître une marque sont aujourd’hui les gens eux-mêmes et le bourdonnement (buzz) de leurs conversations.
Le buzz n’est donc pas un phénomène nouveau en soi, le bouche à oreille est une forme de buzz. Mais le phénomène web 2.0 a fait rentrer le buzz dans une nouvelle ère grâce aux réseaux sociaux, blogs, fils rss et autres Youtube ou Dailymotion.
L’exemple récent de buzz le plus réussi grâce à un outil web 2.0 est probablement le fameux clip « yes we can » créé par le chanteur américain Will.i.am et réalisé par Jesse Dylan le fils de Bob Dylan à l’occasion de la campagne électorale de Barack Obama. La version diffusée sur Youtube y a été vue plus de 10 millions de fois.
Un deuxième exemple de buzz mérite d’être cité, il revient pour la troisième année consécutive, le buzz de Office Max via le site Elfyourself. Lancé au moment de noël 2006, ce site a conduit plus de 20 millions d’internautes à se transformer en elfes l’année dernière. Amusez-vous bien avec ce site, cette année vous pourrez déguiser jusqu’à 5 personnes en elfes et choisir entre 4 chorégraphies.
Pour finir, voici quelques liens pour vous faire découvrir une sélection de buzz connus :
L’un des premiers buzz planétaire via internet, à l’occasion de la sortie du Projet Blair Witch en 1999.
Le buzz qui a permis à l’agence espagnole BtoB Creative Marketing de se faire connaître mondialement.
Le gars pas connu mais qui mériterait et son buzz lors des JO 2008.
Le buzz de l’agence Chainsaw pour Bescherelle.
Et enfin, un buzz récent pour inciter les américains à voter.
Crédits photo :
Computer Hack © doug Olson